Dites bonjour à un inconnu!

L’avantage avec le capital suprême (le bonheur donc), c’est qu’il est on ne peut plus hétérocentrique: pour augmenter son bonheur, il suffit d’augmenter celui des autres. En effet comme déjà dit, au contraire de l’argent qui est à somme finie (si je vous donne 1€ alors j’ai 1€ en moins pour moi), il semblerait bien que le bonheur soit à somme infinie: si je vous rends un peu plus heureux, alors je suis moi aussi un peu plus heureux! Génial non? Même la recherche purement égocentrique de l’augmentation de son propre bonheur nécessite de rendre plus heureuses d’autres personnes. On ne peut donc pas réellement parler d’égocentrisme lorsqu’il s’agit de capital suprême.

Du coup, voici un petit truc tout simple pour augmenter un petit peu le bonheur de quelqu’un et donc aussi le votre par la même occasion (gagnant-gagnant):

Bonheur infini
Le bonheur est à somme infinie, plus on en donne et plus on en reçoit en retour!

Continuer la lecture de « Dites bonjour à un inconnu! »

Affiche #1

Comme vous l’avez certainement déjà compris si vous avez parcouru les différents articles du site, une grande partie de nos problèmes et de notre manque de bonheur provient selon moi d’un simple problème de communication:

Une grande partie de la population se fie aux valeurs portée par notre société de consommation, dont la communication omniprésente est assurée au travers de la publicité par des milliers d’équipes marketing partout dans le monde. Or, pour faire vendre, on fait croire aux gens qu’une belle voiture, un nouveau smartphone ou des vacances de rêve (mais pas données) rendent heureux.

Marketing
La pub est partout, et nous fait croire que consommer rend heureux

Continuer la lecture de « Affiche #1 »

“Réussite”, Bonheur et Sens

J’avais “réussi”…

J’avais tout: un diplôme d’une très haute école m’ayant permis d’obtenir un travail passionnant et bien payé. Un sympathique appartement, avec une vue agréable et dégagée et dans lequel je vivais avec un partenaire que j’aimais et avec qui je partageais de nombreux points communs. Des amis, des motos (je suis plus moto que voiture), des loisirs parfois extrêmes qui m’apportaient plein d’adrénaline ou simplement me distrayaient. On s’amusait, regardait des films et des séries, sortait, jouait, faisait du sport, l’amour, se passionnait pour différents centres d’intérêt. Et je finissais le mois sans devoir me préoccuper de mon solde en banque (bon, nous étions quand même relativement sobres). Bref, nous avions tout!

…mais…

La vie sans sens
On vit, on va quelque part, mais où?

Continuer la lecture de « “Réussite”, Bonheur et Sens »

Profitez du chemin…

Lorsque vous allez faire vos courses, chercher vos enfants à l’école ou allez au travail, êtes vous plutôt du genre à:

  • Prendre la voiture ou marcher vite, inutile de perdre du temps. Plus vite ce sera fait, plus vite je pourrai (re)commencer mon activité.

Ou plutôt:

  • Marcher tranquillement, profiter de l’air frais, du paysage (qu’il soit campagnard ou urbain). Prendre le temps d’observer l’environnement, quitte à arriver un peu en retard. Ce n’est pas si grave.
Métro Lausanne Ouchy décoration plafond
Le viveur remarquera certainement la spécificité de ce plafond. Le fonceur passera sans doute tout droit.

Continuer la lecture de « Profitez du chemin… »

Savoir l’heure? Pourquoi faire?

La journée de type A

Heure smartphone
Je regarde l’heure…

6h30, le réveil sonne. Je me lève, passe à la salle de bain, mange un coup. 6h40, ça va, j’ai encore le temps. Brossage de dents, habits, 7h05, on est dans les temps. Je mets mes chaussures, sors de chez moi, ferme la porte et descend l’escalier. 7h15, timing parfait! Je marche rapidement et arrive à la gare, 7h23, le train arrive dans 2mn. J’arrive au travail, 7h42, dans la moyenne. Boulot, boulot, 8h45, bientôt la pause, ah voilà 9h15 on y va. 9h30, on retourne bosser. 10h52, puis 11h58, ok c’est l’heure de manger. Et ainsi de suite jusqu’au lendemain.

La journée de type B Continuer la lecture de « Savoir l’heure? Pourquoi faire? »

Consommons moins et restons en couple plus longtemps!

Quel est le rapport?

Haha, voilà un titre bien accrocheur non? Il faut être fou pour oser un quelconque rapprochement entre la futilité de la consommation matérielle et le sérieux des relations amoureuses. Ces deux domaines n’ont absolument rien à voir entre eux, ils sont totalement indépendants! Vous en êtes sûr?

Vous admettrez peut-être que dans toute l’histoire de l’humanité, on n’a jamais vu autant de séparations qu’à notre époque. Alors oui, une partie est certainement liée au fait que la femme n’a jamais été aussi libre, et c’est tant mieux. Mais d’après le sociologue Zygmunt Bauman*, ceci n’explique pas tout.

Couple dans Jardin
Le couple durable, en contradiction avec la société de consommation?

Continuer la lecture de « Consommons moins et restons en couple plus longtemps! »

Émerveillons-nous! Contrer notre biais négatif de perception du monde

Le filtre sombre

Il semblerait que notre instinct de survie nous pousse à d’avantage nous focaliser sur les éléments négatifs, potentielles menaces pour notre vie, que sur les éléments positifs qui sont eux certes plaisants, mais loin d’êtes aussi dramatiques du point de vue de notre santé.

Perception positive ou négative, émerveillons-nous!
Il fait moche, attention l’escalier doit glisser, ne pas tomber dans l’eau et risquer la noyade, ne pas prendre froid sinon je serai malade!

Continuer la lecture de « Émerveillons-nous! Contrer notre biais négatif de perception du monde »

La sobriété matérielle, se défaire

Jusqu’ici nous avons vu que le meilleur moyen d’être enfin satisfait et de gagner en liberté est de diminuer ses désirs, et donc ses possessions, et que chaque objet que nous possédons nous coûte en réalité bien plus que son simple prix d’achat (voir les précédents articles sur les biens matériels). La suite est donc évidente:

Comment se défaire de ses biens matériels?

Alain Frei vit avec moins de 120 objets. (Source journal Mobility, image Christoph Kaminski)
Continuer la lecture de « La sobriété matérielle, se défaire »