Petite maison*

Environ un an après avoir débuté les travaux nécessaires à tenter une Nouvelle Vie Heureuse et Durable (NVHD, tout un programme 😀 ), une vidéaste m’a fait l’honneur de réaliser un court mais dense et magnifique documentaire à ce sujet. Je vous propose ici de revenir sur certains thèmes abordés dans la vidéo, mais avant tout, la voici:

Petite maison*! Un beau documentaire réalisé un an après le début du projet 😀
Continuer la lecture de « Petite maison* »

La retraite, carotte des ânes modernes ?

Aujourd’hui nous le savons car tout le monde le dit, nous vivons dans “le meilleur des mondes”! Et même si les droits d’auteur de l’œuvre majeure d’Orwell (comparse d’Huxley), sont désormais échus (vous lirez «1984» et «Le meilleur des mondes» de toute urgence si ce n’est pas déjà fait) , force est d’admettre que l’amour de sa/son conjoint.e n’est pas réservé aux basses classes de la population (ça se discute). Que votre appartement n’est surveillé ni par une caméra ni par un microphone (quoique l’ordinateur, le smartphone), que l’Océania n’est pas en guerre contre l’Eurasia (pas encore) et que les élites ne servent pas un despote tout puissant (sauf l’argent) dont les affiches recouvrent les rues (sauf le luxe). Bref, dans tous les cas nous ne passons certainement pas 7 ou 8 heures par jour à courir pour satisfaire une production toujours croissante d’objets déchets destinés à nous divertir une fois ces tâches aliénantes derrière nous. Et heureusement, une fois la semaine d’esclavage de travail achevée, nous avons (presque tous.tes) droit à deux jours de repos bien mérités… avant de recommencer encore et encore. Mais ce sacrifice, puisqu’il s’agit bien de ça pour de plus en plus d’esclaves/travailleurs (barrez la mention officielle), n’est pas vain ! Il en vaut même carrément la peine puisqu‘une fois nos ~40-45 années effectuées, nous obtenons alors la récompense tant attendue : la retraite (sauf covid, cancer ou chute dans l’escalier, nous y reviendrons) ! Le paradis s’ouvre alors à nous puisque nous pouvons dés lors continuer à con-sommer sans même plus travailler. C’est gagné !

Vivement la retraite! Si il n’y en avait pas, jamais nous n’aurions accepté ce job! (cliquez sur l’image).
Continuer la lecture de « La retraite, carotte des ânes modernes ? »

L’agenda du Sens

Une vie pas très équilibrée

Au risque de me répéter, nous savons désormais que pour être heureux.se nous avons besoin à la fois de faire des choses qui nous procurent du plaisir, et d’autres qui nous apportent du Sens, et parfois contiennent les deux en même temps. Et si chacun.e aura besoin d’un équilibre légèrement différent entre les deux une chose est sûr : le côté plaisir de la balance est en général écrasé sous un poids colossal alors que le côté Sens est lui désespérément vide ou presque. Nous manquons cruellement d’équilibre.

Continuer la lecture de « L’agenda du Sens »

Je suis Riche!

Je suis Riche, réellement ! Et vous aussi d’ailleurs, mais ce n’est pas ce que vous pensez. Etre Riche, qu’est-ce que ça veut dire d’abord ? Est-ce qu’il est question de la vie, de son niveau d’épanouissement et de bonheur (une expérience riche, une vie riche)? Ou alors de sa fortune matérielle, de la quantité d’objets de luxe que l’on possède et de son solde en banque ? Ces deux définitions n’ont rien à voir et pourtant elles partagent le même mot, ce qui conduit inévitablement à une terrible confusion entre ce qui s’achète et ce qui rend heureux. Pire encore, cela nous pousse aujourd’hui à croire que nous devons choisir entre la vie (lutter contre le réchauffement climatique qui la menace) et le bonheur (soi-disant dépendant de notre « confort » extrêmement polluant et justement responsable du réchauffement climatique). Nous croyons alors être pris au piège entre ces deux alternatives terribles et sommes du coup bien souvent figés dans l’immobilisme, évidemment incapables d’accepter aucune de ces deux perspectives plus ou moins funestes. Nous continuons alors comme si de rien n’était, niant humainement l’inacceptable vérité, ce qui possède les avantages de ne devoir ni se remettre en question ni imaginer une alternative. Mais heureusement, tout ceci est faux !

Riche de protéger la Vie
Continuer la lecture de « Je suis Riche! »

Essayez une nouvelle vie grâce au WWOOFing!

“World Wide Opportunities for Organic Farming” pour les intimes, ou opportunités mondiales pour le maraîchage biologique en français, est un réseau international de fermes bio créé en Angleterre en 1971, et qui s’est aujourd’hui étendu dans le monde entier. Le principe est simple: en échange de 5 heures d’aide par jour dans une ferme biologique, vous êtes nourri et logé. A part 25 € de cotisation et le transport jusqu’à la ferme, il n’y a rien d’autre à payer!

Moi j’ai passé 6 mois là, sur la gauche, avec la vue sur le lac et les montagnes…

Pourquoi faire du wwoofing?

Continuer la lecture de « Essayez une nouvelle vie grâce au WWOOFing! »

La valorisation personnelle par le matériel

Le dernier smartphone, la belle voiture, la montre, les habits de marque…

Aujourd’hui nous achetons de nombreux objets de luxe, ce qui signifie qu’on ne les convoite pas pour l’utilité première qu’ils possèdent (remplir les fonctions d’un smartphone, se déplacer, savoir l’heure, se vêtir, etc.), mais pour le plaisir qu’ils nous procurent. Que ce soit à travers leur esthétique ou leur puissance, le fait qu’ils semblent démontrer que nous sommes meilleurs que ceux qui n’en possèdent pas, ou par la croyance qu’ils sont signe d’une vie “réussie” voir même heureuse, les objets de luxe nous valorisent. De plus, ils nous permettent d’enfin satisfaire la frustration créé par le conditionnement publicitaire subi depuis l’enfance, qui nous répète sans cesse “Regarde! Tout ce que tu n’as PAS! Tu serais tellement plus heureux en achetant ça!”. Mais n’est-ce pas un peu triste d’être réduit à des objets, aussi-chers soient-ils? Ne valons nous pas plus? Ne valons nous pas mieux? Et comment en est-on arrivé là?

Luxe et bonheur?
Vous enviez cette personne? Pourtant on voit bien qu’elle est en pleine “faillite suprême“!
Continuer la lecture de « La valorisation personnelle par le matériel »

Savoir et Agir! #3

La voiture personnelle

Savoir : D’après le Touring Club Suisse, premier lobby automobile du pays, posséder une voiture coûte en moyenne près de 10’000 € chaque année (6000 € de frais fixes, dont l’amortissement des 35’000 € moyens d’achat, et 4000 € de frais kilométriques pour les 15’000 km moyens annuels, source). Alors oui, ceux qui ont acheté une voiture moins chère et roulent moins de 15’000 km paient moins, mais ce n’est pas la norme. Pour la norme donc, 10’000 € chaque année (disons 5’000 € pour les « pauvres » qui achètent d’occasion et roulent moins) c’est une somme ! Ca permet de s’offrir de sacrés vacances, ou un travail à temps partiel par exemple. “D’accord mais moi je ne peux pas vivre sans voiture, c’est ma liberté”, entendait-on de la bouche de certains gilets jaunes… (snif).

La voiture personnelle, une sensation de “liberté” conditionnée depuis des décennies par la réclame, mais qui nous emprisonne surtout dans un cercle infernal de (sur)consommation à 10’000€ par ans en moyenne!
Continuer la lecture de « Savoir et Agir! #3 »