Je suis peut-être en train de me diriger tout droit vers l’échec suprême!

Il me semble que depuis les débuts du capitalisme, “être heureux” a peu à peu été remplacé par “réussir sa vie”. Ce qui a l’avantage d’être moins clair et donc nettement plus propice à la consommation, à l’économie, à la croissance, bref, à l’idéologie capitaliste (curieux hasard non?). En effet, aujourd’hui une grande partie de la population souhaite “réussir” car c’est l’idéal qui nous a été vendu et qui a fini par nous conditionner. Alors que la notion d'”être heureux” a nettement moins la cote. Le problème c’est que la vraie réussite, la “réussite suprême”, le but et la condition de la vie, c’est bien être heureux. Alors que la “réussite” au sens capitaliste qui consiste généralement en l’accumulation de richesses, ne rend, elle, pas heureux du tout, car elle manque cruellement de Sens.

Malheureusement, pris dans cette course effrénée vers cette “réussite” nous forçant à travailler beaucoup pour gagner le plus possible, et croulant sous les innombrables divertissements le peu de temps libre restant, nous n’avons souvent pas le temps de nous poser ces questions. Ou nous nous sommes tellement investis et sacrifiés pour cette “réussite” que nous refusons, souvent inconsciemment, de faire cette remise en question pourtant essentielle. Comment convaincre alors d’enfin s’arrêter un moment pour se poser les bonnes questions? Peut-être grâce à l’identification personnelle!

Réussir sa vie, bonheur
Voici une affiche qui permet de s’identifier clairement.

Provoquer l’intérêt et le questionnement grâce à l’identification

C’est simple: si vous vous reconnaissez dans l’une des phrases de cette affiche, même partiellement, vous ne pouvez pas faire autrement que de vous sentir concerné. Et c’est tant mieux pour vous car si c’est le cas, alors il est bien possible que vous viviez pour la “réussite” capitaliste, et que vous vous dirigiez donc tout droit vers le malheur de l’échec suprême en sacrifiant votre bonheur. Il est donc grand temps de vous poser les bonnes questions, de lire Ben-Shahar et de parcourir ce site internet!

Pourquoi ces comportements peuvent-ils conduire à l’échec suprême?

  • Tout le monde sait que l’argent ne fait pas le bonheur, mais on ajoute ensuite volontiers qu’il y contribue tout de même. Toute la question est de savoir à quel point? Lorsqu’on pose la question, il est rare que la réponse se contente du nécessaire pour se loger et se nourrir. Voir Argent: limite entre le nécessaire et le nuisible).
  • Si vous achetez des objets de luxe (voiture, smartphone, montre, meubles, maison, et autres), il faut vous rendre compte que le luxe n’a aucun sens! Et que cet argent qui fait forcément défaut à d’autres, pourrait être bien mieux investi autre part.
  • Si vous fuyez plus ou moins consciemment cette remise en question en recherchant toujours plus d’adrénaline dans un sport extrême. Arrêtez de vous mettre en danger et faites face.
  • Si vous fumez, vous avez accepté d’échanger un peu de votre santé et de votre argent contre un peu de plaisir artificiel. Et si vous êtes dépendant, vous sacrifiez en plus un peu de votre liberté. Ca n’a pas seulement aucun sens, c’est tristement cynique. Mais à nouveau, notre société nous impose un tel rythme, il est facile de comprendre que la cigarette puisse apporter un certain réconfort dans ces conditions. Ajouter du Sens à votre vie, devenez heureux et arrêtez de courir, et il sera ensuite bien plus facile d’arrêter et de retrouver votre liberté :).
  • Si vous conditionnez votre bonheur à plus tard, à quand vous aurez enfin acquis l’objet rêvé, ou atteint la situation rêvée, c’est une autre forme de fuite. Posez-vous les bonnes questions maintenant, même si ça fait mal. Même si vous devez accepter de vous être trompé. D’avoir perdu plusieurs années de votre vie à courir après le mauvais objectif. Rassurez-vous, ce n’est pas entièrement de votre faute. Vous avez été conditionné entre-autres par la publicité et l’idéal porté par notre société. Et quelle chance de vous en être rendu compte maintenant! Beaucoup de gens meurent sans comprendre pourquoi ils n’ont jamais étés vraiment heureux. Avec le regret d’avoir mené une vie somme toute assez égocentrique et inutile, d’avoir manqué de Sens!
  • Si vous fuyez plus ou moins consciemment l’ennui qui risquerait de vous laisser le temps de réfléchir, de remettre en question votre mode de vie et l’intérêt de vos sacrifices. De vous mettre face à votre malheur et à la douleur de l’inconnu et du manque de solutions. Vous fuyez encore et c’est normal. Mais rassurez-vous, la recette du bonheur tient en deux mots: plaisir et Sens. Prenez le temps d’enfin commencer à vivre et non plus survivre. Vous allez enfin pouvoir faire ce qui est vraiment important pour vous. Et vous aurez le temps de le faire car vous pourrez enfin arrêter de courir après la “réussite”. C’est la plus belle chose qui pouvait vous arriver et ça va vous rendre heureux!

Vous reprendrez bien un peu de Sens pour finir?

Et si cela vous parle et que vous voulez ajouter un peu de Sens à votre vie en permettant peut-être de rendre d’autres personnes plus heureuses et de sauver le monde, n’oubliez pas d’imprimer cette affiche et de la placarder dans un endroit de passage 😉

La tolérance à l'ennui, signe de vie heureuse
Et vous, vous êtes heureux quand vous ne faites rien? Quand vous trouvez du Sens dans le fait d’être improductif, serein et émerveillé de ce qui vous entoure? Vous savez que c’est ça, la vraie réussite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*