Sous les pavés, la Terre (film)

Plus raccordé au réseau d’eau depuis… 37 ans!

Il y a plusieurs mois, je tombais sur un extrait de vidéo dans laquelle un homme expliquait que lui et sa famille n’étaient plus raccordés au réseau d’eau potable depuis… 37 ans ! En effet, ils ont à l’époque construit une citerne de 8 mètres cubes dans leur jardin afin de récupérer l’eau de pluie. Cette eau, filtrée à l’aide de roseaux, suffit amplement à la consommation de toute la famille ainsi que celle du jardin potager.

Filtrer de l’eau de pluie avec des plantes et la boire !?!

Déjà impressionné par cette première prouesse, le discours du père de famille qui suivait a définitivement fini d’encrer cet extrait dans ma mémoire. Dans mes souvenirs, à la question du journaliste demandant combien ils avaient de vacances, il répondait :

 « Là par exemple, je vous parle. Pour vous, je suis en vacances ou je travaille ? Vous savez, nous on s’épanouis tout au long de la journée au travers de différentes activités physique ou cérébrales, on n’a pas besoin de partir en vacances ! ».

Continuer la lecture de « Sous les pavés, la Terre (film) »

Savoir et Agir! #2

Agir est aujourd’hui essentiel, mais encore faut-il savoir pourquoi. Voici la seconde partie de la série Savoir et Agir.

Les emballages à usage unique

Un éclairage nouveau sur ce que l’on peut retrouver lorsque le fond de l’eau se découvre…

Savoir: Un article passionnant du Monde Diplomatique de février 2019 retrace l’avènement des bouteilles jetables. Autour des années 30, les contenants en plastique et aluminium font leur apparition aux Etats-Unis, face au système alors en place de bouteilles en verre, consignées, collectées, nettoyées et réutilisées (la fameuse bouteille de lait livrée et récupérée devant la porte de la maison entre autres). Mais alors que ce système efficace et écologique fonctionne à merveille, certaines marques promettent d’offrir d’avantage de « liberté » au consommateur : ne plus avoir besoin de rendre sa bouteille et pouvoir simplement la jeter n’importe où. La publicité est très claire, on y voit un homme sur une barque au milieu d’un étang balançant simplement sa canette par-dessus bord, c’est ça la liberté !

Continuer la lecture de « Savoir et Agir! #2 »

Savoir et Agir!

Savoir, c’est posséder un sens critique sur son environnement: j’approuve tel comportement car il s’accorde à mes valeurs auto-concordantes (venant de moi et non dictées par le marketing omniprésent), réfléchies et éprouvées qui donnent un Sens à ma vie, et désapprouve tel autre comportement qui fait l’inverse. Sans cela, impossible de suivre un véritable idéal et l’on risque alors de se faire happer par le flux de la conformité normale qui fonce aujourd’hui dans le mur aussi vite qu’elle devient malheureuse par manque de Sens.

Aujourd’hui mieux vaut savoir où nous allons si nous voulons retomber sur nos pattes…
Continuer la lecture de « Savoir et Agir! »

Le juste prix!

Rassurez-vous, il ne sera pas ici question de ces horribles jeux télévisés insensés importés des Etats-Unis, dont le but est de faire évaluer par les participants le prix de divers objets de consommation, façon détournée de promouvoir auprès des téléspectateurs de nouveaux objets (in)dispensables qu’il faudra absolument se procurer lors du prochain pèlerinage au centre commercial. Non, je souhaite ici parler de ce qu’il serait peut-être préférable d’appeler le prix juste, comprenant le coût réel de production du produit, mais aussi la pollution générée à moyen et long terme, le tout dans une optique de durabilité et de justice tant sociale qu’environnementale (les deux étant étroitement liés). Voici donc une estimation des prix justes de certains produits courants, ainsi que leurs implications.

En 2016, les combattants de l’état islamique mettent feu aux champs pétrolifère de Moussoul en Iraq, avant de devoir battre en retraite devant les force de la coalitions. Mais quel serait le prix du pétrole s’il était “juste”? Image tirée du film “Human Flow” de l’artiste Ai Weiwei.
Continuer la lecture de « Le juste prix! »

SATISHfaits de votre vie?

Il y a quelques jours, j’ai eu le bonheur d’avoir des nouvelles des réalisateurs du film En quête de Sens. Ceux-ci présentaient un petit site rassemblant des “réponses courtes et profondes à des questions existentielles pour nourrir sa quête de sens sur le pouce”, prodiguées par Satish Kumar, militant et philosophe indien rencontré durant leur film. Ces vidéos ont eues sur moi l’effet d’un véritable bol d’air heureux, et il fallait absolument que j’en parle et en commente quelques unes:

Les petits conseils de Satish Kumar, grands par leur beauté et leur Sens, sur satishfaction.org.
Continuer la lecture de « SATISHfaits de votre vie? »

N’ayons plus peur de l’échec

Échouer. Voilà un mot presque banni de notre vocabulaire. Pourtant, Il serait illusoire de croire que nos modèles, quels qu’ils soient, soient arrivés à leurs fins sans rencontrer le moindre accroc. Et comment pourrions-nous atteindre le plus minuscule objectif si évitons de prendre le moindre risque par peur de l’échec? Non c’est évident, pour réussir quelque chose, il vaut mieux se préparer à faire d’abord face à de nombreux échecs. En se souvenant que c’est avant tout la démarche, le chemin au but, qui compte!

Combien de fois un enfant échoue-t-il avant de tenir sur un vélo? Heureusement qu’il ne s’est pas arrêté à la première difficulté, ou qu’il n’a pas tout simplement refusé de monter sur un vélo par peur de l’échec.
Continuer la lecture de « N’ayons plus peur de l’échec »

Effort physique, progrès et croissance

La force humaine ne vaut plus rien

Aujourd’hui, “grâce” au progrès, les paysans ont étés remplacés par les tracteurs, les transporteurs par les avions et les camions, les messagers par les emails, etc. En effet, avec 1 litre d’essence coûtant moins de 2€, on soulève 1000 kg de 1000 m d’altitude (lorsque l’on va en montage avec sa voiture par exemple). Pour faire le même travail avec des humains, il faudrait peut-être 5 heures à 50 personnes portant chacune 20 kg sur le leur dos. Avec un salaire (indécent) de 20€/h, cela coûterait 20x5x50 = 5000€! Dans une logique donnant la priorité au capital, on comprend vite pourquoi l’homme a été remplacé par la machine.

Ce moteur délivre plus de force que 100 chevaux réunis, pour un coût de moins de 100€ par heure de fonctionnement (1€/cheval/heure). Nous, humains, ne faisons simplement pas le poids.
Continuer la lecture de « Effort physique, progrès et croissance »

La libération sexuelle est le cheval de Troie du capitalisme

Comme l’explique Yuval Noah Harari dans sa Brève histoire de l’humanité (probablement le bouquin traitant d’histoire le plus intéressant que j’ai pu lire jusqu’ici), il serait ridicule de nier l’influence de notre modèle de société sur nos comportements.

Bonheur
Tout comme il serait ridicule de nier l’influence de la technologie dans cette image, il est évident que l’idéologie de notre société influence jusqu’à nos pratiques amoureuses et sexuelles.
Continuer la lecture de « La libération sexuelle est le cheval de Troie du capitalisme »