Consommons moins et restons en couple plus longtemps!

Quel est le rapport?

Haha, voilà un titre bien accrocheur non? Il faut être fou pour oser un quelconque rapprochement entre la futilité de la consommation matérielle et le sérieux des relations amoureuses. Ces deux domaines n’ont absolument rien à voir entre eux, ils sont totalement indépendants! Vous en êtes sûr?

Vous admettrez peut-être que dans toute l’histoire de l’humanité, on n’a jamais vu autant de séparations qu’à notre époque. Alors oui, une partie est certainement liée au fait que la femme n’a jamais été aussi libre, et c’est tant mieux. Mais d’après le sociologue Zygmunt Bauman*, ceci n’explique pas tout.

Couple dans Jardin
Le couple durable, en contradiction avec la société de consommation?

Quand notre philosophie de consommation déteint sur notre relationnel

Examinons rapidement notre rapport à la consommation. Aujourd’hui, si notre télévision, fer à repasser, smartphone, etc. tombe en panne, nous en achetons un neuf et le problème est assurément, complètement et puissamment réglé. Avec une efficacité totale. Alors comment ne pas être tenté d’appliquer cette même recette miracle à nos relations et changer de fréquentations, d’amis et de partenaire lorsque nous rencontrons un problème?

Et ce n’est pas forcément conscient! A force que les équipes marketing du monde entier nous répètent inlassablement cette logique jour après jour, nous finissons inévitablement par l’intérioriser profondément, inconsciemment, et à l’appliquer parfois sans plus même nous en rendre compte. C’est devenu un automatisme, un réflexe.

Vous avez un problème avec quelque chose? Changer en! Vous avez un problème avec quelqu’un? …

Mais si vous voulez mon avis, nous valons mieux que ça! Nous somme des êtres intelligents doués de parole et du sens du dialogue. Nous savons écouter et comprendre, nous somme capable de résoudre des problèmes d’une complexité inimaginable. Et l’on voudrait nous faire croire qu’il est préférable d’aller voir ailleurs plutôt que de faire l’effort de travailler un petit peu son couple et bénéficier de la beauté et du Sens profond d’une relation durable? A vous de voir.

Consommer moins, consommer “durable”

Reste que si le “couple durable” fait partie de vos valeurs, il faut alors prendre garde à ne pas faire déteindre vos habitudes de consommation sur lui. Les options suivantes sont disponibles:

  • Faire une différence nette entre les deux. Ceci revient en fait à une sortie de schizophrénie puisque l’on parle d’inconscient. Pas évident.
  • Faire déteindre notre vision du couple sur notre façon de consommer, plutôt que l’inverse. Ce qui revient en fait à ce que l’on pourrait appeler une “consommation durable”.

Cette 2e option semble plus réaliste. Elle consiste en fait à arrêter cette hystérie consumériste, et plus globalement à:

Arrêter de résoudre ses problèmes par l’achat d’un bien ou d’un service!*

Cela comprend tout aussi bien:

  • Arrêter de chercher à palier le manque de sens de nos vie dans notre société par l’achat (alors rendu compulsif) de biens ou de services de luxe.
  • Arrêter de suivre de trop près les “tendances”, véritables outils du renouvellement infini et du “jamais atteint”.
  • Ne plus subir le dictât de l’apparence physique, jamais entièrement solutionné par un abonnement au fitness, des implants mammaires ou une liposuccion.
  • Etc.

En un mot, sortir de cette vie liquide pleine de remous, en perpétuelle renouvellement, et qui nous force à nager continuellement pour garder la tête hors de l’eau. A la place, se poser sur la berge, sur un sol stable et durable, et profiter d’une sérénité retrouvée.

On respire, on prend le temps, on réfléchit et on discute. C’est gratuit, et pour beaucoup de choses ça résout bien mieux les problèmes que tout ce qu’on pourrait acheter.

*Cf. La vie liquide, Zygmunt Bauman, merci Lorenzo pour cette superbe découverte.

Une pensée sur “Consommons moins et restons en couple plus longtemps!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*