Dites bonjour à un inconnu!

L’avantage avec le capital suprême (le bonheur donc), c’est qu’il est on ne peut plus hétérocentrique: pour augmenter son bonheur, il suffit d’augmenter celui des autres. En effet comme déjà dit, au contraire de l’argent qui est à somme finie (si je vous donne 1€ alors j’ai 1€ en moins pour moi), il semblerait bien que le bonheur soit à somme infinie: si je vous rends un peu plus heureux, alors je suis moi aussi un peu plus heureux! Génial non? Même la recherche purement égocentrique de l’augmentation de son propre bonheur nécessite de rendre plus heureuses d’autres personnes. On ne peut donc pas réellement parler d’égocentrisme lorsqu’il s’agit de capital suprême.

Du coup, voici un petit truc tout simple pour augmenter un petit peu le bonheur de quelqu’un et donc aussi le votre par la même occasion (gagnant-gagnant):

Bonheur infini
Le bonheur est à somme infinie, plus on en donne et plus on en reçoit en retour!

Dites bonjour à un inconnu!

Vous vivez cela sans doute tous les jours: vous marchez, par exemple dans la rue, et un inconnu arrive en face. Vous vous rapprochez l’un de l’autre, les regards se croisent, puis on baisse la tête sans un mot en passant l’un à côté de l’autre, plus ou moins gêné de ne pas avoir eu la force et le courage de fournir l’effort nécessaire afin d’établir la plus élémentaire des politesses. STOP!

Personnellement, je trouve que c’est relativement facile le matin sur le chemin du travail (il faut dire que l’heure s’y prête particulièrement), pour autant que vous ayez une certaine distance à parcourir à pied. Mais il est bien évidemment possible et bienvenu de le faire à n’importe quel moment de la journée:

Lorsque vous vous apprêtez à croiser cet(te) inconnu(e), relevez la tête, souriez, et dîtes simplement « bonjour » en le/la regardant. Même si la personne en face tente au départ de vous ignorer, vous constaterez qu’elle sera ensuite très heureuse de pouvoir relever la tête et de vous rendre la politesse, et que vous ayez eu le courage de vous permettre aux deux de remplacer l’embarras de  cette position inconfortable par un moment inespéré de courtoisie humaniste.

A vous d’essayer, rien de compliqué non? C’est gratuit et un peu plus de bonheur est toujours bon à prendre 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*