Émerveillons-nous! Contrer notre biais négatif de perception du monde

Le filtre sombre

Il semblerait que notre instinct de survie nous pousse à d’avantage nous focaliser sur les éléments négatifs, potentielles menaces pour notre vie, que sur les éléments positifs qui sont eux certes plaisants, mais loin d’êtes aussi dramatiques du point de vue de notre santé.

Perception positive ou négative, émerveillons-nous!
Il fait moche, attention l’escalier doit glisser, ne pas tomber dans l’eau et risquer la noyade, ne pas prendre froid sinon je serai malade!

En effet, cet instinct hésité de la préhistoire était absolument nécessaire pour fuir à la vue d’un lion. Alors que tous les éléments positifs, un grand soleil par exemple, avaient eux un impact bien plus mesuré sur nos ancêtres. Des études ont montré que nous sommes aujourd’hui toujours environ 3-5 fois plus sensibles aux éléments négatifs, alors qu’il est devenu plutôt rare de croiser un lion dans la rue ou plus généralement que notre vie soit mise en danger. Mais bon, c’est la génétique et ça met du temps à évoluer.

Du coup, sans contre-réaction de notre part, nous percevons donc généralement le monde à travers un filtre plutôt sombre. Le problème étant que c’est évidemment cette perception que nous avons de notre vie et de notre environnement qui dicte notre état émotionnel: un environnement sombre, une vie assombrie par cette focalisation sur le négatif, ne peut que causer une humeur et des émotions elles aussi plutôt sombres. Mais que pouvons nous faire alors?

Émerveillons-nous!

Il nous appartient donc de rétablir l’équilibre en faisant l’effort de remarquer les nombreux aspects positifs qui nous entourent, en apprenant à nous émerveiller!

Perception positive ou négative, émerveillons-nous!
Quel calme, la beauté du ciel gris, ce couple qui pêche malgré le temps, les reflets et la vie sur et sous l’eau…

Evidemment ce n’est pas facile, beaucoup de beaux éléments du quotidien sont entrés dans la norme, et nous ne les remarquons plus. Mais pour vous aider, voici une petite liste. N’hésitez pas à garder ceux qui vous parlent le plus:

Le soleil, le ciel, les nuages, la pluie qui rafraîchit, cette personne âgée, cet enfant ou cet inconnu(e) qui sourit, le train qui arrive à l’heure, cet espace publique propre, ce collègue sympathique, ce travail intéressant, cet animal rigolo, cet arbre magnifique, ce panorama familier mais pourtant si différent, la petite attention de cette personne, ce repas en famille, entre amis, en couple, avec cet inconnu qui n’en est plus un, cet environnement si calme, ou si énergique, ce concert (de rue), la simplicité de ce moment, …

Chaque jour!

Et surtout, pas besoin d’exceptionnel! De partir à l’autre bout du monde ou de faire une activité extrême. La beauté est d’autant plus appréciable et fréquente qu’on arrive à la trouver dans les choses simples, quotidiennes. Là où on ne l’attend pas, où on ne l’imaginait pas. Ce n’est pas forcément évident au début, mais à force d’entrainement on finit par les remarquer de plus en plus. Après tout, est-ce si normal de vivre dans un pays en paix? D’avoir un logement? Chauffé qui plus est? Des écoles publiques? C’est quand même beau non?

Et vous, qu’est-ce qui vous émerveille? 🙂