La libération sexuelle est le cheval de Troie du capitalisme

Comme l’explique Yuval Noah Harari dans sa Brève histoire de l’humanité (probablement le bouquin traitant d’histoire le plus intéressant que j’ai pu lire jusqu’ici), il serait ridicule de nier l’influence de notre modèle de société sur nos comportements.

Bonheur
Tout comme il serait ridicule de nier l’influence de la technologie dans cette image, il est évident que l’idéologie de notre société influence jusqu’à nos pratiques amoureuses et sexuelles.
Continuer la lecture de « La libération sexuelle est le cheval de Troie du capitalisme »

Le n’importe achat

Vous avez sans doute plusieurs personnes autour de vous qui enchaînent les acquisitions à une vitesse folle: une nouvelle télévision, puis ce meuble ikea. Une paire de chaussures, un objet high-tech puis une nouvelle voiture et ce gadget indispensable. Bien sûr, un nouveau smartphone et une montre connectée. Une machine à café, à thé, un robot ménager. Un vélo électrique ou un scooter, un robot-aspirateur. Une robe et une veste à ne plus savoir qu’en faire, etc.

Le point commun de ces personnes? L’achat ne répond plus à un vrai besoin de l’objet, mais uniquement à procurer le plaisir de l’achat. Elles achètent alors n’importe quoi pourvu que l’objet ait le moindre intérêt. C’est ce que j’appelle le « n’importe achat »!

Extrait du film Minimalism

Continuer la lecture de « Le n’importe achat »

Je suis peut-être en train de me diriger tout droit vers l’échec suprême!

Il me semble que depuis les débuts du capitalisme, « être heureux » a peu à peu été remplacé par « réussir sa vie ». Ce qui a l’avantage d’être moins clair et donc nettement plus propice à la consommation, à l’économie, à la croissance, bref, à l’idéologie capitaliste (curieux hasard non?). En effet, aujourd’hui une grande partie de la population souhaite « réussir » car c’est l’idéal qui nous a été vendu et qui a fini par nous conditionner. Alors que la notion d' »être heureux » a nettement moins la cote. Le problème c’est que la vraie réussite, la « réussite suprême », le but et la condition de la vie, c’est bien être heureux. Alors que la « réussite » au sens capitaliste qui consiste généralement en l’accumulation de richesses, ne rend, elle, pas heureux du tout, car elle manque cruellement de Sens.

Malheureusement, pris dans cette course effrénée vers cette « réussite » nous forçant à travailler beaucoup pour gagner le plus possible, et croulant sous les innombrables divertissements le peu de temps libre restant, nous n’avons souvent pas le temps de nous poser ces questions. Ou nous nous sommes tellement investis et sacrifiés pour cette « réussite » que nous refusons, souvent inconsciemment, de faire cette remise en question pourtant essentielle. Comment convaincre alors d’enfin s’arrêter un moment pour se poser les bonnes questions? Peut-être grâce à l’identification personnelle!

Réussir sa vie, bonheur
Voici une affiche qui permet de s’identifier clairement.

Continuer la lecture de « Je suis peut-être en train de me diriger tout droit vers l’échec suprême! »

Pour Noël, offrez plutôt une expérience

Noël approche, et j’espère que vous avez pris le temps de vous émerveiller de la neige, du calme, du froid, de la beauté cette nature endormie et des décorations lumineuses. Il ne vous reste peut-être plus qu’à acheter des cadeaux à offrir à votre entourage et tout sera parfait. Mais justement, quoi offrir? Une chose est sûre, si votre but est de rendre heureux, vous devriez choisir d’offrir une expérience plutôt qu’un objet.

Bonheur offrir expérience cadeau
Balade et pique-nique entre amis, une idée d’expérience à offrir parmi d’autres.

Continuer la lecture de « Pour Noël, offrez plutôt une expérience »

Minimalism, le film

Vous avez certainement déjà vu ces vidéos de black friday (vendredi des soldes) américains: une foule se presse et se bouscule devant l’entrée d’une grande surface en attendant son ouverture. Ils sont tous là pour profiter des promotions record, seulement aujourd’hui et jusqu’à épuisement du stock! C’est l’heure, les portes s’ouvrent et la foule s’engouffre, prend d’assaut le magasin en arrachant les détecteurs de vol au passage. A l’intérieur c’est la guerre, on se bat pour attraper le plus d’objets, on s’insulte, se traîne à terre, se piétine, etc. (voir la vidéo plus bas).

Consommer ne rend pas heureux
Lors des black friday, les gens deviennent fou pour une télé! (extrait du film « Minimalism »)

Et bien profitez, car c’est peut-être les dernières fois que ça arrive!

Continuer la lecture de « Minimalism, le film »

Sauver le monde!

Ah! En voilà un qui n’a peur de rien, sauver le monde, rien que ça, haha! L’espoir fait vivre…

Justement! C’est là une raison amplement suffisante d’espérer non? Mieux encore, imaginez que l’on puisse du même coup diminuer drastiquement la pauvreté, la faim dans le monde, les guerres, la pollution, le réchauffement climatique, les suicides, le terrorisme, et bien d’autres encore. Et que la solution provient simplement de ce terrible malentendu concernant les conditions menant au bonheur. Ce serait trop facile? Nous allons voir…

Déplacer des murailles
Le matin, tu peux rester couché à continuer ton rêve, ou…

Continuer la lecture de « Sauver le monde! »

« Réussite », Bonheur et Sens

J’avais « réussi »…

J’avais tout: un diplôme d’une très haute école m’ayant permis d’obtenir un travail passionnant et bien payé. Un sympathique appartement, avec une vue agréable et dégagée et dans lequel je vivais avec un partenaire que j’aimais et avec qui je partageais de nombreux points communs. Des amis, des motos (je suis plus moto que voiture), des loisirs parfois extrêmes qui m’apportaient plein d’adrénaline ou simplement me distrayaient. On s’amusait, regardait des films et des séries, sortait, jouait, faisait du sport, l’amour, se passionnait pour différents centres d’intérêt. Et je finissais le mois sans devoir me préoccuper de mon solde en banque (bon, nous étions quand même relativement sobres). Bref, nous avions tout!

…mais…

La vie sans sens
On vit, on va quelque part, mais où?

Continuer la lecture de « « Réussite », Bonheur et Sens »

La sobriété matérielle, se défaire

Jusqu’ici nous avons vu que le meilleur moyen d’être enfin satisfait et de gagner en liberté est de diminuer ses désirs, et donc ses possessions, et que chaque objet que nous possédons nous coûte en réalité bien plus que son simple prix d’achat (voir les précédents articles sur les biens matériels). La suite est donc évidente:

Comment se défaire de ses biens matériels?

Alain Frei vit avec moins de 120 objets. (Source journal Mobility, image Christoph Kaminski)

Continuer la lecture de « La sobriété matérielle, se défaire »

Désirs matériels et satisfaction

Le problème avec le matériel, c’est que nous sommes conditionnés à croire qu’il rend heureux! Et comme cela ne fonctionne pas, nous sommes tentés d’en acheter de plus en plus. Bien sûr l’achat et l’utilisation de biens matériel procurent du plaisir. En effet, quel plaisir lorsqu’on obtient, découvre  et utilise enfin:

  • Son nouveau smartphone
  • Sa nouvelle télévision
  • Sa nouvelle console
  • Son nouvel ordinateur
  • Sa nouvelle voiture ou moto
  • Son nouveau parfum
  • Ses nouvelles baskets

Mais alors, comment se fait-il que les milliardaires, qui possèdent tout ce dont on pourrait rêver, ne soient pas plus heureux que la moyenne?

Acheter procure du plaisir, nous sommes bien d’accord, mais rend-il heureux?

Continuer la lecture de « Désirs matériels et satisfaction »