L’argent: limite entre le nécessaire et le nuisible

Avoir de l’argent, être riche, le but de beaucoup. Mais à partir de quand est-on riche? Est-ce qu’être riche c’est:

  1. Manger chaque jours à sa faim?
  2. Avoir un logement?
  3. Payer ses assurances?
  4. Finir le mois sans transpirer?
  5. Avoir une voiture?
  6. Acheter sans avoir besoin de crédit?
  7. Aller au restaurant? Tous les ans? Tous les mois? Tous les jours?
  8. Avoir une télévision? Ou avoir une grande télévision très haute définition?
  9. Etre propriétaire?
  10. Habiter dans un quartier chic?
  11. Pouvoir acheter tout ce qu’on veut?
  12. Avoir un jet privé ou son propre casino? (cf. Donald Trump)
  13. Avoir 1 millions sur son compte? 1 milliard?
  • Mais pourquoi souhaite t’on être riche au fond?
    • Ben parce qu’on peut acheter tout ce qu’on veut?
  • Mais pourquoi faire?
    • … euh (longue réflexion)… parce que comme ça… je serai plus heureux?
L’argent participe t’il réellement au bonheur? Combien en faut-il?

Le nécessaire

Cela semble malheureusement très inexacte. Pour être heureux, avoir les moyens financiers nécessaires aux points 1 à 4 suffit. En effet, il faut pouvoir garantir une certaine sécurité vitale. Difficile d’être heureux si l’on doit régulièrement lutter pour s’en sortir. Le reste n’est par contre pas nécessaire, et même pire, peut nuire au bonheur des autres et même de soi-même.

En effet, certains auront peut-être plus de peine à finir le mois sereinement si le budget a été amputé par l’achat d’un nouveau smartphone ou d’une voiture rutilante par exemple. Or, si cet achat était lui-même motivé par la recherche consciente ou non du bonheur, comme nous le fait si souvent croire la publicité, il aurait au final mieux valu y renoncer et éviter de s’arracher les cheveux pour savoir comment payer les dernières factures.

La vie sera-t-elle plus belle avec ce parfum? Evidemment si l’on en croit la publicité! Analyse sur thinglink.

Sans être dans l’extrême des fins de mois difficiles, comment être heureux si l’on n’est jamais satisfait de ses richesses et avons régulièrement besoin de les augmenter (si je ne suis pas heureux, c’est parce que je ne suis pas assez riche…). Une nouvelle télé, une nouvelle voiture, un yacht, etc. ce serait quand même super. Mais quand aurons nous atteint la limite? Y en a t’il une?

Car si il y a une chose que notre société sait bien faire, c’est proposer un produit adapté à chaque budget: si un jour vous devenez millionnaire, il est certain qu’à peine votre jet privé acheté, on vous proposera un yacht 10x plus cher, puis autre chose encore, c’est sans fin. Du coup, pourquoi ne pas fixer la limite à notre situation actuelle? Arrêter de courir après plus de richesses et simplement se contenter de ce que l’on a?

Le point extrêmement positif c’est que lorsqu’on est conscient de ce fonctionnement, on est désormais mieux capable de renoncer à tous ces produits qui ne sont pas nécessaire à être heureux, et en dépensant moins on devient beaucoup plus serein financièrement. On se rend compte que l’on gagne souvent bien plus d’argent qu’il n’en faut pour vivre et que notre situation est au final plutôt (voir extrêmement) confortable!

Ouf! On souffle! Ça fait du bien d’arrêter la course au pognon ou de simplement arrêter de transpirer à partir du 20.

On est déjà plus heureux non?

Bientôt la suite 😉

Une pensée sur “L’argent: limite entre le nécessaire et le nuisible”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*